Rencontre avec Titouan, nouveau Chef de projet chez Imaginactif !

Titouan nouveau Chef de Projet chez Imaginactif

Rencontre avec Titouan, nouveau Chef de projet chez Imaginactif !

Une nouvelle recrue débarque dans l’équipe d’Imaginactif. Un nouveau profil à la mesure de l’agence, complétant idéalement nos aptitudes nos compétences. Issu d’une filière littéraire, après des études spécialisées sur toutes les aspérités et techniques de communication, puis 6 ans à faire ses armes en tant que responsable communication au sein d’une PME dans le secteur de la chimie, Titouan rejoint nos rangs avec sa culture générale atypique, sa curiosité maniaque et sa vision hors-norme.

Titouan, qui es-tu ?

C’est une très bonne question. *Sourire* 
Plus sérieusement… Je m’appelle Titouan HERVET, j’ai aujourd’hui 29 ans, si j’ai un prénom que je dois répéter souvent, en général on me retient en bien. 

As-tu trouvé ta voie ?

On va dire que je suis bien dans mes baskets. 

Je ne me définis pas que par mon job, mais le job que je fais est la conséquence de mes choix de vie pour faire tous les jours ce que j’aime faire pour moi et pour les autres. Créer, mais surtout, faire quelque chose d’utile, avec du sens, et un résultat visible et bénéfique.

J’aime mon métier car il relie tout ce que j’aime, la créativité, la culture au sens large et dans tous les domaines, de l’écriture, du conceptuel et du graphique (esthétique quoi). Et quand depuis tout petit, j’ai toujours eu environ 1 000 idées à la minute et une fâcheuse tendance à toujours tout observer et décrypter, je me dis qu’aujourd’hui je suis bien là ou je suis.

Comment as-tu connu Imaginactif ?

C’est une histoire d’amour qui dure depuis 2010 ! <3 

Sans aucune flagornerie, j’ai eu la chance d’être le premier stagiaire de l’agence quand j’étais en seconde année de BTS… et un peu par hasard en plus. J’ai immédiatement été plongé dans le bain de la com’. Emulsion immédiate. C’est passé, sur tous les plans, humainement et professionnellement. J’ai même récidivé en stage principal de licence pro. Et depuis lors, on ne s’est jamais perdu de vue.  

Et qu’est-ce que tu apportes avec toi dans l’équipe ?

Déjà, une bonne tête de plus que Ludo. *Rire* 
C’est assez complexe de répondre à ce genre de question… Mais ce que je sais déjà, c’est que je vais renforcer l’équipe dans ce qu’elle sait faire de mieux, y amener ma patte et mes idées, disons assez out of the box parfois, et mes deux armes favorites, ma plume et mon imagination.
Je veux grossir les rangs pour faire avancer plus vite et plus loin tous les projets d’Imaginactif, car dans ce genre d’aventure humaine, c’est comme dans une auberge espagnole, chacun y apporte ce qu’il y amène.

Quel est ton animal totem ?

Hmmm. Le calamar géant… Parce qu’il est particulier, il ne se dévoile pas facilement, il est un peu légendaire, mais il est réel, il vit sa vie sans avoir besoin de se faire paraître. Il est littéraire (mythologie nordique, Jules Verne, etc.), il est une référence qui parle aux gens, mais il faut aller le chercher dans le fin fond de son imaginaire propre. Non. J’aime bien cette bestiole. Elle me correspond, j’aime me dire ça.

Ton film préféré ? Ton livre préféré ?

Aïe. J’aime trop lire… et j’aime trop le cinéma. J’ai 1000 livres préférés et 1000 films préférés. Je vais dire un truc là aujourd’hui, puis un autre truc demain. Je vais essayer de répondre… Je vais dire Ravages de Barjavel pour le livre et, disons, Les Diaboliques de Clouzot pour le film. Repose-moi la question demain !

Le métier que tu voulais faire quand tu étais enfant ?

Alors, durant très longtemps, écrivain, puis pendant plus longtemps, océanologue…
Aujourd’hui je voyage dans les livres et pendant mes vacances, pour le côté écriture, je ne suis pas trop à plaindre. ^^

Est-ce que tu crois qu’Imaginactif a un truc en plus ?

Oui. Vraiment. Je pense que cette agence apporte énormément à ses clients. C’est un partenaire de confiance, pro’ et complet dans son expertise et ses prestations. No limits ! Je n’arriverais pas à bosser avec des gens ou pour une entreprise qui ne croit pas réellement en ce qu’elle fait. On enfume pas ici, on fait de la communication, et on la fait bien !

Ton truc pour marquer les esprits ?

Pfff. Je ne sais pas. Je travaille pour valoriser et pérenniser l’image des autres et je ne sais pas comment je suis perçu en général. C’est l’histoire du cordonnier mal chaussé ! *Rire* Je crois que souvent je marque les esprits en sortant des anecdotes atypiques et décalées, par ma gentillesse aussi, et mon honnêteté toute bête.

Une explication sur ton visuel de mise en scène ?

Ah ! C’est assez simple en fin de compte. Ce que nous avons voulu illustrer c’est ” l’idée “, comment elle apparaît. L’ampoule la symbolise, en s’allumant, et au niveau du jeu dans ma gestuelle, je joue le fameux “Eurêka ! “ de notre cher Archimède. Le reste des éléments agencés autour de moi est là pour souligner le travail de recherche, d’analyse et de conceptualisation que nous fournissons pour nos clients. Pour l’histoire, lors du shooting photo, il aura fallu que je saute une bonne cinquantaine de fois avant de l’avoir. Merci Bruno, pour les crampes le lendemain !

Un dernier message à faire passer ?!

Let’s com’ et Banzaï !